Traitement anti-varroas hivernal à l’acide oxalique

Le traitement hivernal à l’acide oxalique n’a d’intérêt  qacide oxaliqueue s’il est effectué alors que les colonies sont exemptes de couvain.
De plus la technique ne doit être appliquée que lorsque les températures diurnes ne sont pas trop basses (6 à 8° mini) et que, surtout, les températures nocturnes sont douces (supérieures à 0°). Ceci afin que les abeilles soient assez grappées mais puissent néanmoins se remettre facilement du traumatisme.
Il est facile à mettre en œuvre et peu onéreux.
De plus une minute suffit pour traiter une colonie et il est inutile de le répéter.
Néanmoins quelques précautions sont à observer :

  • 40 g d’acide oxalique par litre de sirop 50/50.
  • Le sirop doit être appliqué tiède sur les abeilles grappées par dégouttement entre les cadres.
  • La dose de 50 ml par ruche n’est que théorique ; en fait on utilise généralement entre 20 et 35 ml suivant la grosseur de la grappe.
  • Il faut veiller à ce que la journée du traitement et la nuit qui suit ne soient pas trop froides afin que la grappe perturbée puisse se reconstituer convenablement.
  • La perturbation doit être minimum (peu d’enfumage et rapidité d’exécution).

Technique en images

La technique consiste à appliquer sur les abeilles grappées un sirop 50/50 additionné d’A O (40g par litre de sirop) à l’aide d’une grosse seringue ou d’un pistolet doseur.
Il est impératif que le sirop soit maintenu à une température de 35° (bain marie ou bouteille thermos).

rucher_ecole_10_12_2016_007

L’A O doit être pesé précisément et la solution préparée peu de temps avant le traitement.
Il s’agit d’un acide organique que l’on trouve dans l’oseille ou dans la rhubarbe et qui ne laisse pas de résidus.

rucher_ecole_10_12_2016_008

40 grammes d’A O par litre de sirop semble être le dosage adapté à notre région.

rucher_ecole_10_12_2016_009

Avant toute manipulation un léger enfumage est nécessaire avant d’ouvrir les ruches.
Il faut toutefois éviter de trop déranger la grappe en étant  prompt et doux dans la manipulation.

rucher_ecole_10_12_2016_010

Un enfumage léger sur le dessus des cadres n’est répété qu’en cas de besoin.

rucher_ecole_10_12_2016_011

La solution est dégouttée sur les abeilles à raison de 5 ml par inter cadre occupé.

rucher_ecole_10_12_2016_012

Si la grappe est petite ou sur la périphérie de celle-ci la dose peu être minimisée.

rucher_ecole_10_12_2016_013

Lors de la séance on en profite pour retirer les inserts oubliés.
Ce fût une mauvaise idée car cela perturbe trop la colonie tout en risquant de tuer la reine.

rucher_ecole_10_12_2016_014

L’usage de gants n’est pas nécessaire car le sirop est peu  en contact avec la peau et à cette dilution il est peu agressif.
Par contre il faut  absolument éviter tout contact avec les yeux (rincer abondamment).

rucher_ecole_10_12_2016_015

Après le traitement les abeilles ne rentrent pas entre les cadres. Il est inutile d’insister avec l’enfumoir car cela dégrappe trop la colonies. Il faut replacer délicatement le couvre cadre.

rucher_ecole_10_12_2016_001

Lors du traitement on en profite pour repérer sans ouvrir les éventuels problèmes (colonies orphelines, colonies mortes, colonies très faibles, colonies légères …)

Le traitement à l’Acide Oxalique qu’il soit hivernal par dégouttement ou estival par pulvérisation ne doit être appliqué qu’une seule fois chaque année sans en préserver la reine.

Photos Jean-Marie KAWA, commentaires Marc FOUGEROUSE, mise en ligne Véronique SIMEON

Extraits du Rucher-Ecole du 10 Décembre 2016