Le matériel du syndicat

Une des priorité de L’Abeille du Forez, lors de sa création en 1990, fut l’achat de matériel pour assurer un service de qualité à ses adhérents. Au fil des années le parc s’est enrichi et diversifié aussi n’est-il sans doute pas inutile de vous en présenter un inventaire complet et cela d’autant moins que le syndicat compte un nombre significatif de nouveaux adhérents depuis ces dernières années.

MATERIEL DE RECOLTE :

1 souffleur thermique.

MATERIEL DE CONTRÔLE DE MIEL :

1 réfractomètre
1 déshumidificateur
2 défigeurs à seau
1 défigeur à fût

MATERIEL D’EXTRACTION :

1 rouleau picoteur 1 picoteuse (pour le miel de bruyère) 4 couteaux à désoperculer électriques 1 couteau manuel 2 herses à désoperculer 3 bacs à désoperculer1 extracteur électrique 20 demi cadres
radiaires ou 8 tangentiels (achat 2013)
1 extracteur électrique 20 demi-cadres
radiaires ou 8 tangentiels
1 extracteur électrique 9 demi cadres radiaires (achat 2011)
1 maturateur 80kg
1 essoreuse à opercules
4 sacs plastiques pour essorer les opercules (à mettre dans l’extracteur avec les grilles en tangentiel)

MATERIEL POUR LA CIRE :

2 chaudières à cire avec support
7 bacs à cire en tôle
2 brûleurs à gaz butane

MATERIEL POUR LA PRODUCTION D’HYDROMEL :

1 mellimustimètre

1 cable chauffant avec thermostat

MATERIEL DE TRANSPORT :

1 remorque pour le transport du matériel
emprunté et pour la transhumance
(6 ruches)
1 brouette de transhumance

MATERIEL DIVERS :

1 thermomètre à candi
1 bac à tremper pour cire microcristalline

Tout le matériel est en dépôt au local rue du stade à Montbrison et sous la responsabilité de Claude RIGAUD.

Le matériel est prêté gratuitement aux adhérents. Il n’est pas demandé de caution. Chaque emprunteur devra veiller à l’utiliser en apiculteur responsable et à le rendre dans l’état où il lui aura été confié. Il est important de bien respecter le mode d’emploi de l’essoreuse à opercule et de veiller à protéger de l’humidité la partie électrique (verrouillage) ainsi que le pupitre de commande électrique.

Pour le bon fonctionnement du système de prêt, tout emprunteur doit passer par le responsable (pour emprunter comme pour le rendre) qui doit savoir qui est l’apiculteur en possession de tel où tel matériel. En outre, le responsable doit être informé de toute anomalie constatée dans l’état ou le fonctionnement du matériel.

Jean-Louis PERDRIX