Rucher-Ecole du 26 mai 2018

Séance du 26/5/2018

Arrivée de quelques auditeurs supplémentaires qui ont manifesté un intérêt pour l’apiculture lors de la journée mondiale de l’abeille à Saint Just Saint Rambert. Habillage avec les moyens du bord !

Période de transition au rucher.
La floraison de l’acacia se termine ( toutefois le rucher école n’est pas dans une zone avec beaucoup d’acacias).
La miellée de printemps est finie, elle a été plutôt bonne cette année. Il faut attendre la fleur de ronce ou de trèfle blanc en plaine pour la miellée d’été. En montagne les premières scabieuses fleurissent.

Remarque sur l’essaimage naturel :
C’est la fin de la période d’essaimage dans la plaine.
Lors de la récolte d’un essaim naturel, les abeilles sont gavées de miel et la colonie n’a pas de couvain à entretenir. Pour éviter qu’elles n’emplissent les cadres de miel et que la reine ne puisse plus pondre il est conseillé de poser très rapidement une hausse.
Lorsqu’un essaim naturel s’en va, il est conseillé de diviser immédiatement la colonie qui reste en deux ou trois par la méthode de l’éventail en distribuant les cellules royales.

Distribution de cages à Reine Nicot et démonstration de leur utilisation :
La reine est placée dans la cage avec 7 accompagnatrices prises avec la tête dans une alvéole, le petit compartiment est rempli de candi.
Lors de l’introduction cette cage avec la reine seule est placée pendant 2 jours au dessus des cadres de couvain de la ruche orphelinée..
Au bout de ce laps de temps on enlève la languette qui se trouve à l’extrémité ou on libère
la reine qui est bien acceptée.

But de la visite d’aujourd’hui :

  • Voir les colonies aptes à la transhumance.
  • Certaines colonies veulent-elles encore essaimer ?
  • Rajouter des hausses si nécessaire.
  • Les hausses seront récoltées dans 15 jours.
  • Les ruches seront chargées sur la remorque à la tombée de la nuit lorsque les butineuses seront rentrées et transportées vers le col des Pradeaux.
  • Pour les participants à la transhumance : n’oubliez pas le pique-nique !

Les Mycoses

Voir détail sur le site.
L’agent causal de la maladie est un champignon, Ascosphaera apis.

 

 

 

 

 

La colonie ci-contre est atteinte.
Cette colonie est munie d’une trappe à pollen qui était en fonction lors de la séance précédente

 

 

 

Le pollen récolté a été trié et les larves mycosées conservées. Aspect de larves plâtreux de croûte sèche de camembert.

La trappe à pollen a été neutralisée. Une larve mycosée sur la planche d’envol est éliminée par les abeilles nettoyeuses.

Cadre mycosé : cellules contenant une larve blanche calcifiée. Le couvain est en mozaïque. La colonie est affaiblie.
Pour éviter les mycoses :

  • Choisir un emplacement sain et ensoleillé.
  • Bien ventiler les planchers.
  • Ne jamais réemployer les cadres issus de colonies mycosées.
  • Causes génétiques : sélectionner des colonies nettoyeuses. Ne pas multiplier les souches mycosées.

Une hausse vide avait été placée par dessus en prévision de la miellée, elle est inversée avec la pleine.

La première hausse est pleine.

Visite du corps de ruche : Le couvain a un aspect typique en mosaïque.

Remise en place des hausses. Attention les abeilles peuvent s’être accumulées sous la hausse.
Poser d’abord le rebord avant de la hausse, souffler pour faire remonter les abeilles puis poser franchement le reste de la hausse.

Une poignée d’herbe verte pour rafraîchir la fumée.

Visite de la seconde colonie : Très faible au printemps mais qui contenant une jeune reine de qualité s’est développée.

Cadre de rive avec du vieux miel. Au total 6 cadres de couvain, cette colonie pourra faire une récolte à la montagne.

Lors des manipulations une larve est tombée, une ouvrière nettoyeuse s’en occupe.

Ajout d’une hausse. La ruche de type Nicot est prête pour la transhumance.

Belle colonie avec déjà 4 hausses.

Astuce : si vous êtes seul afin de pouvoir enfumer avant d’enlever une hausse lourde, placer votre lève cadre entre les deux hausses.

Directement des productrices à la consommatrice : pour goûter le miel d’acacia.

Visite des nucléi : Pas de reine. Heureusement en fin de séance des cellules royales operculées seront trouvées et insérées. Dans deux semaines la jeune reine débutera sa ponte.

Division d’une colonie par la méthode de l’éventail.

Cadre d’élevage de couvain de mâles :
La partie inférieure sera supprimée lorsque toutes les cellules de mâle seront operculées afin d’éliminer beaucoup de varroas.

Texte : Marc FOUGEROUSE ; Photos : Michel AYEL  ; Mise en page, mise en ligne : Véronique SIMEON